• Découvrez les maladies générales responsables du mal de dos

    Le mal de dos est un symptôme tellement fréquent qu’il peut accompagner de nombreuses maladies générales, bénignes (les plus fréquentes) ou graves (les plus rares).

    Mal de dos, les infections :

    Toutes les maladies infectieuses peuvent donner des douleurs du dos et des membres. Les phénomènes responsables sont en effet toujours les mêmes : fièvre élevée, courbatures musculaires diffuses, mal de dos, maux de tête, déshydratation.les-maladies-générales-responsables-du-mal-de-dos

    La grippe

    La grippe est une maladie virale respiratoire transmise, comme la plupart des affections de ce type, par la salive. Elle est extrêmement contagieuse, et survient par épidémies hivernales. (de novembre à février).

    Le virus de la grippe passe dans le sang du sujet atteint et provoque une réaction généralisée de l’organisme : fièvre, frissons intenses, douleurs musculaires.

    Ces dernières sont dues en premier lieu au frissons, qui sont des contractions rapides et intenses des muscles par lesquelles le corps élève sa température centrale.

    En effet, la fièvre n’est pas un phénomène provoqué par le virus, mais une réaction de l’organisme pour lutter contre l’infection. La plupart des microbes survivent mal au-dessus de 38°-39°C, et la fièvre sert à limiter leur multiplication.

    C’est ce qui explique, par exemple, qu’un enfant puisse faire, à l’occasion d’un maladie virale, 24 heures de fièvre brutale sans autre symptôme, et se porter très bien ensuite.

    Les douleurs musculaires touchent principalement le dos et les membres-d’où les courbatures diffuses ressenties par les patients-mais aussi les muscles du cou et de la tête.

    La grippe ne nécessite pas de traitement antibiotique (qui est inefficace sur le virus). Une complication pulmonaire, en revanche, impose ce type de traitement.

    Une grippe sans complication évolue en 3 à 4 jours. Après 2 jours de fièvre intense, la température tombe, puis remonte pendant 24 heures, après quoi le patient se sent mieux.

    La toux peut persister pendant plusieurs jours, voire 1 ou 2 semaines. Les autres symptômes-mal de dos (courbatures), maux de tête-disparaissent plus vite, et laissent place à une grande fatigue.

    La persistance de la fièvre et des douleurs au-delà de 4 jours doit conclure à rappeler le médecin.

    Prévention et traitement de la grippe

    La meilleure prévention de la grippe est bien entendu la vaccination. Celle-ci est recommandée pour trois catégories d’individus exposés.

    D’une part, toutes les personnes âgées de plus de 70 ans (en France le vaccin est d’ailleurs gratuit à partir de cet âge), qui sont très sensibles aux infections respiratoires, surtout si elles vivent en collectivité (maison de retraite, foyer-logement).

    D’autre part, les patients de tous âges souffrant de maladies chronique graves, qu’elles soient respiratoires, cardiaques, rénales, ou encore d’un diabète ou d’une autre maladie générale.

    Enfin, les personnes que leur profession expose à un grand nombre de contacts : agents des postes, enseignants, professionnels de santé, salariés des collectivités, etc.

    En cas d’épidémie, les patients non vaccinés peuvent se protéger grâce à la prise d’un médicament spécifique : l’amantadine.

    Traitement du mal de dos et des courbatures de la grippe

    Il repose sur les antalgiques courants (paracétamol, ibuprofène, aspirine), qui ont aussi un effet antipyrétique (c’est à dire qu’ils font baisser la température).

    Les infections de la colonne vertébrale

    Les vertèbres et les disques peuvent être le siège d’une infection localisée, que l’on nomme une « spondylodiscite ». Le microbe responsable provient en général d’une infection périphérique : abcès dentaire, infection urinaire, plaie infectée, etc. Il s’agit le plus souvent d’une staphylocoque ou d’un streptocoque.

    Les symptômes

    Ces infections se traduisent d’abord par un mal de dos très localisé (du milieu du dos ou de la région lombaire), permanent jour et nuit et empêchant le sommeil.

    Ce mal de dos peut également se projeter d’un ou deux côtés, en « ceinture », le long des nerfs correspondant à la vertèbre atteinte. Le patient a de la fièvre, et les douleurs augmentent lorsqu’on palpe la vertèbre atteinte.

    Les examens

    La prise de sang retrouve des signes d’infection et d’inflammation. Des hémocultures (mises en culture du sang) permettent souvent d’dentifier le microbe responsable.

    Mais parfois, il peut être nécessaire de pratiquer une biopsie vertébrale. La radiographie montre des encoches ou des « trous » signifiant que la vertèbre est détruite par l’infection, mais l’examen le plus précis est l’IRM.

    Le traitement

    Les spondylodiscites guérissent le plus souvent grâce aux antibiotiques efficaces sur le microbe incriminé.

    Les cancers et les leucémies

    Cancers et leucémies ont souvent pour complications des atteintes osseuses, en particulier vertébrales. Les cellules cancéreuses issues d’autres organes ont en effet tendance à essaimer dans les os de grande taille.

    Les cancers

    Les cancers qui donnent le plus fréquemment des métastases osseuses sont ceux du sein et de la prostate, mais aussi ceux du rein, du poumon et de la tyroïde.

    Les symptômes

    Le principal symptôme de ce mal de dos est la douleur, qui devient vite permanente et empêche le sommeil. Parfois, les douleurs osseuses sont les premiers symptôme du cancer.

    Les os atteints sont souvent les vertèbres ou les os du bassin. Souvent, le patient présente également un amaigrissement récent.

    Les examens

    La radiographie, le scanner, la scintigraphie osseuse sont en général révélateurs de la nature de la lésion.

    Le traitement

    Les métastases osseuses peuvent être traitées par radiothérapie ou par chimiothérapie spécifique. Les douleurs nécessitent souvent la prise de morphine ou d’anti-inflammatoires.

    Les métastases de cancers du sein et de la prostate sont souvent sensibles à des traitements hormonaux spécifiques. Bien entendu, le cancer dont les métastases sont issues doit, lui aussi, faire l’objet d’un traitement approprié.

    L’existence de métastases osseuses n’est pas toujours, comme on l’entend dire, le signe d’une mort prochaine. Beaucoup de patients porteurs de métastases osseuses vivent de nombreuses années.

    Leur confort de vie est excellent si on leur donne les antalgiques nécessaires. Ici encore, la première chose que le médecin doit faire (et que vous devez exiger de lui) est de soulager le mal de dos et en particulier la douleur.

    Les leucémies

    Certaines leucémies-myélome multiple (maladie de Kahler) en particulier-se traduisent par la prolifération de cellules du sang dans la moelle osseuse.

    Les symptômes

    Les symptômes de ce mal de dos sont souvent lombaire ou costales. Une fracture de côte spontanée peut-être le premier signe de la maladie.

    Les examens

    La radiographie montre souvent des lésions diffuses du bassin, des côtes ou du crâne, mais ce sont les examens sanguins (prise de sang, hémogramme) qui permettent d’identifier la maladie.

    Le traitement

    C’est bien sûr celui de la maladie. Il repose sur une chimiothérapie lourde et une radiothérapie. Les douleurs osseuses sont traitées par les anti-inflammatoires et par la morphine.

    Vous souffrez du mal de dos ? Remplissez le formulaire ci-dessous et recevez mes conseils en 4 vidéos (d’une valeur de 37 euros) pour lutter contre les maux de dos.

    formulaire-bas-article-pour-mal-de-dos

    Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître :