• Comment se déroule une séance d’acupuncture ?

    Aujourd’hui, j’aimerai aborder avec vous dans cet article le déroulement d’une séance d’acupuncture. Savez-vous que certaines personnes se font un monde de l’acupuncture, soit parce qu’on leur a dit : « ça fait mal », soit parce qu’ils conservent de mauvais souvenirs de vaccinations subies durant l’enfance.

    Ces craintes sont vaines. Lorsque l’acupuncteur possède un peu de doigté, la mise en place des aiguilles ne fait pratiquement pas mal.comment-se-déroule-une-séance-d'acupuncture

    Déroulement d’une séance d’acupuncture

    Les seules exceptions résident dans les points des extrémités, et encore : en ajustant la puncture avec précision et rapidité, le praticien met le patient dans l’obligation de reconnaître que « ça n’est vraiment pas méchant ». Le médecin aura pris soin, auparavant, d’expliquer au patient ce qu’il va lui faire, combien d’aiguilles il va mettre en place, combien de temps va durer la séance.

    La durée d’une séance d’acupuncture oscille entre vingt et quarante minutes. Moins de vingt minutes, on risque de ne pas être efficace ; plus de trois quart d’heure, on peut décharger le patient comme une batterie.

    Il convient de tenir compte du tempérament de la personne. Les aiguilles gagneront à être laissées en place plus longtemps chez un sujet à réaction lente que chez un sujet hyperréactif.

    Vous constaterez parfois que l’acupuncteur « travaille » les aiguilles après leur mise en place. Si l’aiguille est correctement placée, cette manipulation ne fait pas mal. Elle a pour but de stimuler la circulation du souffle à partir du point d’acupuncture.

    La plupart du temps, la séance se déroule sur un patient allongé, détendu. Pour obtenir cette détente, outre l’acupuncture elle-même, certaines conditions sont souhaitable : silence et discrétion, lumière adoucie, chaleur suffisante dans la pièce.

    Une fois les aiguilles en place, le praticien, après avoir contrôlé le confort de son patient, s’absente éventuellement de la pièce pour laisser le temps de pose faire son œuvre.

    On ne s’ennuie pas pendant une séance d’acupuncture, même si on jugerait d’ordinaire être incapable de rester allongé une demi-heure sans rien faire. Au début il n’est pas rare d’entendre et de percevoir des borborygmes intestinaux.

    Ces « chants d’intestins », selon l’expression imagée des Orientaux, peuvent être considérés comme les premiers témoins du travail des aiguilles.

    Ensuite, on se détend inexplicablement et, parfois même, on s’endort. Il arrive, comme à tout acupuncteur, de retrouver un patient ronflant comme un sonneur et croyant sortir de son lit, après un quart d’heure d’assouplissement !

    Lorsque l’acupuncteur enlève les aiguilles, il constate parfois, et le patient avec lui, une rougeur de la peau autour du point : il s’agit là d’un indice de la sensibilité épidermique exacerbée, qu’il faudra exploiter ultérieurement.

    Après la séance d’acupuncture, le patient peut éprouver détente et même fatigue. Celle-ci est rarement désagréable, elle se rapproche plutôt de la sensation éprouvée après un exercice sain ou une longue marche.

    Cet article vous a plu ? Discutons-en dans les commentaires !

    Vous souhaitez en finir avec le mal de dos, je vous invite à télécharger sans plus attendre la formation en 4 vidéos ci dessous et croyez moi c’est votre dos qui vous remerciera.

    Vos données resteront confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

    Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître :