• Comment prévenir dépression et mal de dos ?

    Le mot dépression recouvre plusieurs situations de gravité différente, nécessitant donc des traitements différents. La dépression n’est, en elle- même pas une des causes du mal de dos.

    Cependant, un mal de dos permanent (mais aussi des douleurs diffuses ou des maux de têtes ou encore des maux de dos) peut-être un signe précoce de syndrome dépressif.comment-prévenir-dépression-et-mal-dos

    Qu’est-ce que la dépression ?

    C’est un trouble de l’humeur (c’est-à-dire de l’état d’esprit) et de l’affect (c’est-à-dire des sentiments profonds). Médicalement, on distingue globalement deux types de dépressions : les dépressions exogènes ou réactionnelles déclenchées par un événement traumatisant, et les dépressions endogènes, qui surviennent sans cause déclenchante.

    Les dépressions endogènes, dont la forme la plus grave est la mélancolie, sont des maladies psychiatriques graves, dont nous ne parlerons pas ici.

    Les dépressions réactionnelles sont consécutives à des événements importants de la vie, deuil, maladie mais aussi événement heureux. La dépression du post-partum, ou baby-blues, que traversent les accouchées dans le mois qui suivent une naissance, en est une forme très courante.

    Les dépressions réactionnelles sont le plus souvent bénignes. Ce qui veut dire qu’on fini toujours par s’en sortir, avec ou sans traitement, au bout d’un temps plus ou moins long.

    Elles sont plus fréquentes chez la femme que chez l’homme, sans qu’on ait pu démontrer que les hormones aient une responsabilité dans cette différence entre les sexes.

    Il semble que, plus le champ des activités quotidiennes est large et extérieur au foyer, moins on est sujet à la dépression. Mais cela n’est qu’une règle générale.

    Les causes déclenchantes :

    • Deuil
    • Perte d’emploi
    • échec d’un projet importante
    • Départ d’un enfant du foyer
    • Naissance
    • Mariage
    • Arrivée dans un nouvel environnement
    • Divorce
    • etc…

    Quels sont les signes d’une dépression ?

    Ils sont de deux ordres, psychiques et physiques. Ce sont souvent les signes physiques qui sont apparents en premier : fatigabilité dès le matin au lever, manque d’énergie, troubles du sommeil (difficultés à s’endormir, réveils fréquents), et douleurs plus ou moins diffuses : mal de dos, maux de tête.

    Les signes psychiques sont souvent présents, mais masqués, car il faut faire parler le malade pour les découvrir. Il exprime en général une tristesse, bien sûr, mais aussi et surtout un manque de goût à ce qu’il aime faire d’habitude, le sentiment que « tout ça ne sert à rien », qu’il n’est « bon à rien ».

    Pourquoi a-t-on mal au dos quand on est déprimé ?

    Evidemment, tous les déprimés n’ont pas les mêmes symptômes. Cependant, en matière de mal de dos, on peut distinguer deux types de personnes :

    La personne qui n’a jamais mal au dos mais se réveille chaque matin avec l’impression « d’avoir été rouée de coups » pendant la nuit, et le sentiment de n’être pas reposée ; souvent, ce genre de symptôme s’accompagne de troubles de l’endormissement ou de réveils fréquents ;

    La personne déjà sujette aux douleurs dorsales ou lombaires en raison de son activité professionnelle ; ses maux de dos s’aggravent, deviennent permanents, ne cèdent plus aux antalgiques habituels.

    Le mal de dos est rarement un signe isolé de dépression, mais il peut-être le plus visible. Il faut en général interroger précisément la personne dépressive qui a mal au dos pour découvrir la principale caractéristique de la dépression : la douleur morale, c’est-à-dire un sentiment d’inutilité et de dévalorisation de soi.prévenir-dépression-et-mal-de-dos

    Dépression et mal de dos : Quand consulter ?

    Si votre mal de dos s’accompagne d’une fatigue importante et persistante (plus d’une semaine), d’une incapacité à remplir les tâches de la vie quotidienne, d’un sentiment d’inutilité, d’un sentiment de culpabilité ou de dévalorisation de soi, d’une envie permanente de dormir « pour ne plus rien voir », d’une envie constante de pleurer… il est recommandé de consulter votre médecin traitant.

    Pourquoi il ne faut pas « remonter le moral » d’une personne déprimée :

    Même si cela semble paradoxal (sauf à ceux qui ont déjà été déprimés), les stimulations extérieures peuvent aggraver les choses. Pourquoi ? Parce que dire des phrases telles que « Prends sur toi ! Réagis ! » peut aggraver encore le sentiment de culpabilité d’une personne qui se sent, justement, incapable de réagir.

    La bonne attitude consiste à reconnaître l’état de la personne qui souffre, et à lui assurer qu’elle mérite d’être traitée. Sous traitement, la disparition des douleurs est un des premiers signes d’efficacité.

    Enfin, si vous êtes arrivé jusqu’ici, c’est que vous savez que le mal de dos n’est pas une partie de plaisir. Or, s’il est une première notion importante à retenir c’est que les maux de dos ne sont pas une fatalité. En effet, il existe une méthode pour soigner et soulager votre dos facilement et rapidement que vous pouvez découvrir en remplissant le formulaire ci-dessous !

    Vous souffrez du mal de dos ? Remplissez le formulaire ci-dessous et recevez GRATUITEMENT mes conseils en 4 vidéos (d’une valeur de 37 euros) pour lutter contre les maux de dos.

    formulaire-bas-article-pour-mal-de-dos

    Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître :